François Gérin-Lajoie

Président du Conseil d’administration

Président de la Fondation Paul Gérin-Lajoie et possédant un MBA en économie, François Gérin-Lajoie a plus de 40 ans d’expérience au financement, au marketing et à la coopération au niveau international. Sur une période de plus de 20 ans, il s’investit dans le secteur de l’éducation à titre de dirigeant d’une entreprise d’édition scolaire, et pour laquelle il crée des partenariats canado-africains dans cinq pays africains. En parallèle, il est président de l’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI). Puis, il devient président bénévole au Canada de la Fondation de la recherche sur les maladies infantiles. Depuis 1977, celle-ci a amassé plus de 50 millions de dollars pour les équipes de recherche pédiatrique de quatre hôpitaux du Québec.

En 1994, il se joint à l’équipe de la Fondation Paul Gérin-Lajoie, une organisation non-gouvernementale (ONG). Celle-ci se consacre à l’éducation de base et à la formation des enfants et des jeunes adultes dans les pays les plus démunis. La Fondation est aussi engagée à l’éveil des réalités internationales chez les enfants des écoles primaires du Canada. En avril 2001, il est nommé président de la Fondation Paul Gérin-Lajoie. Entrepreneur, il a orchestré et réalisé plusieurs partenariats, création d’entreprises et échanges commerciaux avec succès entre le Nord et le Sud au sein d’organismes et grandes sociétés internationales. Aussi, il facilite le transfert de technologies et de programmes de développement vers les pays à faible revenu.

Membre du Conseil d’Administration du Pôle Universitaire Paul Gérin-Lajoie, et convaincu de l’œuvre magistrale en éducation de son père Paul Gérin-Lajoie, il est heureux d’agir en tant que premier Président de l’organisation sans but lucratif qu’est IDÉE Éducation Entrepreneuriale. Son père et lui-même partagent la ferme conviction que « l’École communautaire entrepreneuriale (ECE) est la suite logique et naturelle aux grandes réformes des années 1960 en éducation ». Persuadés que cette école du 21e siècle est bel et bien de son temps, l’ECE est pour eux une réponse en tous points aux objectifs des Nations-Unis fixés pour l’an 2030 : une éducation de qualité pour tous au service de la réduction de la pauvreté et de la sauvegarde de notre planète.